faire propre

Publié le par Aline K

faire propre

surtout pour le voisinage qui a toujours un oeil sur la nouvelle arrivée. Ensuite pour moi, j'ai envie de me sentir bien dans un décor convenable. Quand j'ai appris qu'il y a presque 20 ans que rien n'est entretenu j'ai poussé un grand soupir : "j'espère ne pas mettre autant de temps pour l'embellir.

En plus je ne sais de quel côté me tourner chaque jour ou presque m'apporte une surprise. Je crains de couper une belle plante.Mieux vaut laisser venir pour voir ensuite ce qu'il y a lieu de faire.

(je le dis tout le temps)

Ce rosier qui pousse à l'entrée j'ai failli le couper en taillant la haie: ç'eût été dommage.

L'an prochain, quand l'hiver sera passé par là je verrais de lui donner l'espace.

Ce que je croyais être du liseron et que j'arrachais sans regret est un "liseron des haies "(volubilis) ou un ipomée à fleur blanche. Il a fallu que je vois les premières grosses feuilles pour en conserver et les laisser grimper le long de la rambarde des marches qui mènent au jardin. Bof! elles fleurissent une à une. Je ne vois même pas l'évolution de la floraison

faire proprefaire propre
faire propre
faire proprefaire propre

Le lilas avait déjà fleuri quand je suis arrivée sur les lieux, j'ai quand même eu droit à un bouquet quand nous l'avons élagué: il m'empêchait de fermer les volets de la chambre

faire propre
faire propre

Petit à petit je vous ferai part de mes découvertes.

je dois m'occuper de trouver un espace pour planter 4 pieds de tomates. Je rêve de déguster de vraies tomates que j'aurai moi-même cultivé: c'est pas gagné dans cette jungle.

Publié dans la nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

khanel3 23/06/2014 07:09

joli lilas ! bonne journée